Le samedi 24 mai 2014, 14h30, à la Maison Verte, 127-129 rue Marcadet, 75018 Paris (M° Lamarck-Caulaincourt ou Jules Joffrin).

Rêvolutives et le GREPI (Groupe de Réflexion sur l’Ecologie Politique et
son Institutionnalisation) vous invitent à une rencontre publique avec
Fabrice Flipo sur le thème :

« L’écologie politique définie par les controverses qu’elle suscite »

Dans la première partie de cette rencontre et en lien avec son dernier
ouvrage, l’auteur essaiera de définir l’écologie politique par les
controverses qu’elle suscite, depuis plus de quatre décennies.
Quatre sites de controverse se dégagent ainsi, à la faveur de cette
enquête: les droits de la nature, le comportement des écologistes en
politique, l’économie écologique et le problème du « réenchantement du
monde ». L’écologie politique, en tant qu’idéologie portée par les écologistes,
marque une rupture, plus ou moins profonde selon les courants, avec la
modernité, ce qui ouvre des affinités notamment avec les critiques
non-modernes de la modernité (tiers-mondisme etc.)

Cette présentation sera suivie d’un échange avec l’auteur.
La rencontre s’inscrit dans le cadre d’un événement organisé par la coopérative alimentaire sociale et solidaire L’Indépendante.

Fabrice Flipo est maître de conférences en philosophie à Telecom SudParis
et rattaché au LCSP (Laboratoire de Changement Social et Politique) à
l’université Paris 7 Diderot. Ses domaines de recherche portent notamment
sur la crise écologique. Il est l’auteur d’un récent ouvrage Nature et
politique, Contribution à une anthropologie de la modernité et de la
globalisation (Amsterdam, 2014).

Retrouvez le GREPI sur www.ecologie-politique-grepi.fr et L’Indépendante sur www.lindependante.org/