Rêvolutives vous invite à une nouvelle rencontre-débat sur le thème
« Changer l’Europe: l’impossible défi? », avec Alain Lipietz.

Venez en débattre!

La rencontre se tiendra samedi 28 juin 2014 à 14h30 à la Mairie du 2ème
arrondissement de Paris, 8 rue de la Banque (Métro Bourse).

Le débat sera animé par Matthieu Aurouet et Nicolas Brunel, auteurs de
l’ouvrage « L’Europe à l’aube de sa dernière chance » (Dictus Publishing,
2013).

Le résultat des dernières élections européennes a été marqué tant par la
percée annoncée des eurosceptiques que par la progression de l’abstention
à un niveau record, alors même que, pour la première fois, le parti
majoritaire était appelé à désigner son candidat à la tête de la
Commission – ce en quoi la campagne a sans doute été plus européenne que
les précédentes.
Ce paradoxe, où l’indifférence et l’hostilité à l’égard de la construction
communautaire rencontrent, dans un même moment politique, un progrès
démocratique tangible dans le fonctionnement de l’Union, est révélateur
d’une urgence qui peut tout autant provoquer l’échec du processus
d’intégration que le sauver de ses errements.

Autre paradoxe, le spectre d’un retour à la case nation se fait jour au
moment même où la planète est de plus en plus dominée par des Etats
continent et des multinationales à la puissance financière démesurée et où
nous faisons face à des défis écologiques sans précédent.
Sous le poids se ses défaillances et de son impopularité, l’actuelle Union
ne peut pas se contenter du statu quo. Pour autant, envisager une réforme
en profondeur n’est pas chose aisée dans une Union désormais composée de
28 Etats et dont le processus de décision est aussi complexe qu’il paraît
opaque aux yeux des citoyens.

Dans ces conditions, le retour à la case nation est-il inévitable? Un
nouvel élan est-il possible dans l’intérêt de tous les Européens et si oui
comment?